Référence ouvrage : Répondre au visiteur et le conseiller : Eveiller les sens de ses visiteurs : page xx


Grâce à l’observation, vous allez pouvoir comprendre, analyser et projeter le visiteur dans le sens le plus développé pour lui.

  • Avec un visiteur « auditif », parlez bien volontiers et utilisez les expressions suivantes : « je vais vous parler de… », « c’est entendu », « pensez- vous que ? », « comme vous le disiez précédemment… », mais égale- ment les termes accorder, amplifier, composer, dire, écho, émettre, mélodieux, résonner… À vous de faire attention à la qualité et à la justesse des mots employés. Votre intonation joue un rôle encore plus important. Ce visiteur préfère l’oral plus que l’écrit.

     

  • Avec un visiteur « visuel », montrez les choses et mettez l’accent sur les expressions suivantes : « regardons ensemble », « visiblement »,

     

  • « C’est clair », « comme vous pouvez le voir, c’est une image… » et aussi les mots : apercevoir, brillant, clair, clarté, coloré, distinguer, éclairer, envisager, illuminer, montrer… ce visiteur est particulièrement attentif à votre tenue et votre apparence. N’hésitez pas à valoriser le produit par la preuve visuelle en montrant sa composition du produit.

     

  • Avec un visiteur « tactile », que l’on nomme aussi « kinesthésique », faites essayer et/ou toucher et accentuez vos propos par des termes comme caresser, chaleur, effleurer, éprouver, ferme, léger, lourd, palper… il attend de vous que vous lui présentiez le produit pour le toucher, l’essayer en un mot se l’approprier.

     

Sans oublier que certains métiers permettent de faire déguster les produits (le vin, l’huile d’olive, la boulangerie…) ou de faire découvrir différentes senteurs, un passage nécessaire pour que le visiteur souhaite acquérir un de ces produits.